Voyage a travers un instant, les choses sont brouillées mais au fond a les regarder les admettre comme des formes possibles
on peut aperçevoir ce que l'on veut aperçevoir 
L'instant est figé dans le temps mais aussi fugace comme ce que l'on croit voir dans les nuagesL’instant, c’est ce qu’on ne peut saisir, il se révèle à nous dans ces pastels comme une ouverture sur une infinité de possibles. Il n’est pas encore couleurs, il se situe dans la possibilité de la couleur, cette dernière n’a pas encore éclaté, elle est là en puissance, contenue dans le jeu de la lumière. L’instant naît dans le noir, il enfle, s’envole, se diffracte, et se résout dans l’imaginaire.
Il se montre ici dans son instabilité, présence concrète mais fugace, matérialisée par les multiples lignes de fuite ; chaque élément est comme posé sur du vide ; chaque forme échappe à son contenu, le mouvement qui l’anime est plus réel que la forme elle-même. 

 
Diaporama